Transformation énergétique : Cinq grandes tendances au cœur des décisions d’affaires

Fournir des services fiables, rentables et durables de façon sécuritaire est particulièrement difficile au Canada en raison de la géographie variée. Nous assistons actuellement à une véritable transformation entière du secteur de l’énergie et des services publics, et ce, à un rythme et une envergure sans précédent.

Des forces environnementales, politiques, sociales et technologiques sont à l’œuvre – poussant les dirigeants d’entreprises à examiner leur modèle d’affaires et à mettre en place des programmes de changement. Selon le récent sondage Global Power & Utilities de PwC, 76 % des dirigeants du secteur croient que le modèle d’affaires subira une transformation radicale au cours des cinq prochaines années.

Voici un aperçu des cinq «grandes tendances » qui préoccupent les dirigeants cette année :

1. Accélération de la pénurie de talents

Les données démographiques dans les services publics indiquent généralement que 40 % de la main d’œuvre a atteint ou approche l’âge d’admissibilité à la retraite. Cette situation est exacerbée par l’émergence des nouvelles technologies qui exigent des compétences particulières aussi bien dans les bureaux que sur le terrain. Au fur et à mesure que la conjoncture économique s’améliore et que la rotation de la main d’œuvre s’accélère, il est de plus en plus difficile d’attirer et de retenir les jeunes talents.

Alors que le secteur se bat contre de grandes difficultés liées aux talents, une approche proactive permettant d’alimenter le bassin de talents pourrait consister à intervenir en amont dans le secteur de l’éducation afin d’attirer et, idéalement, de retenir les talents. Au Canada, on a constaté que dans certains cas, cela commençait dès l’école secondaire. Par ailleurs, le recours aux stratégies d’impartition est désormais très répandu. Cela n’est pas nécessairement pour une question de rentabilité, mais découle plutôt du fait que les compétences et les ressources sont tout simplement inexistantes.


  

Pour en lire plus cliquez ici